wiki:Fr:Help/AudioMapping

Cartographie vocale avec JOSM

Une des méthodes de repérage est d'enregistrer des notes sur les noms de rues et les points d'intérêt à l'aide d'un dictaphone ou d'un autre enregistreur vocal, tout en utilisant un récepteur GPS pour récupérer précisément la position. Bien sûr, vous pouvez relire votre enregistrement sur votre dictaphone et faire le lien manuellement avec votre trace GPS en vous débrouillant. Cependant, si vous avez un enregistreur vocal numérique qui accepte le transfert des fichiers audio vers votre ordinateur, JOSM vous permet de simplifier et d'automatiser les choses.

Trois méthodes automatiques sont utilisables. Cliquez sur les têtes de chapitre pour plus d'explications. Voyez également comment synchroniser votre piste sonore avec votre trace GPS.

Une remarque sur le calibrage

Vous devriez calibrer l'horloge de l'enregistreur vocal très souvent, c'est à dire entrer une valeur de compensation à cause de l'imprécision de l'horloge de votre appareil ou du taux d'échantillonnage audio. C'est encore plus important avec la méthode 2, mais ceci facilitera aussi votre travail pour la méthode 1. Soyez sûr que l'horloge de votre GPS est particulièrement fiable car la triangulation GPS repose sur une synchronisation temporelle extrêmement précise. Malheureusement, les enregistreurs audio sont souvent moins précis, donc vous devrez mesurer si c'est aussi le cas de votre appareil et indiquer à JOSM s'il avance plus ou moins vite. Une erreur de 5 secondes par heure se traduit par un décalage de 100m ou plus après 4 heures de repérage à vélo, et encore plus en voiture.

Une alternative est de resynchroniser environ toutes les 30 minutes pendant le repérage, mais vous devriez tester votre enregistreur vocal au moins une fois pour connaître son imprécision et comprendre quelles sont ses tolérances.

1. Piste audio continue avec des points de repère GPS

Avec cette méthode, vous récupérez des points de repère ("waymarks") explicites tout au long de votre repérage en utilisant les boutons de votre GPS et au même instant vous dictez sur votre dictaphone (en mode d'enregistrement continu) ce que ce point représente sur le terrain - un nom de rue ou un point d'intérêt. Votre GPS mémorise trois informations essentielles à chaque point de repère - sa position, l'heure exacte, et son nom ou numéro. Les données audio et le point de repère sont donc synchonisés dans JOSM de telle sorte que vous pouvez lire chaque description vocale en cliquant sur un marqueur représentant le point de repère.

Chaque marqueur est utilisé pour identifier précisément la position et l'enregistrement vocal est seulement utilisé pour les annotations. La synchronisation vous aide pour sélectionner simplement la zone de la piste sonore à lire pour chaque marqueur.

Avantages: il est facile de localiser dans JOSM la description audio pour chaque point d'intérêt.

Inconvénients: certains récepteurs GPS requièrent de presser de nombreux boutons pour mémoriser un point de repère, ce qui est parfois délicat et risqué en pédalant.

2. Piste audio continue avec des points d'intérêt identifiés vocalement

Avec cette méthode, vous procédez aussi à un enregistrement sonore continu mais au lieu d'entrer manuellement des points de repères dans votre GPS, vous dictez un signal vocal clair pour chaque point d'intérêt, par exemple "MARQUE! Ecole élémentaire du Chemin de Halage sur la gauche". Bien qu'il n'y ait pas de position précise pour les noms de rues, il vaut mieux être méthodique en enregistrant le nom juste en vous engageant dans une rue, de cette façon vous savez où regarder pour cet enregistrement là.

La synchronisation de la piste sonore avec les données GPS, ainsi que le calibrage de l'horloge de l'enregistreur vocal sont cruciaux dans ce cas, car la référence de temps de l'enregistrement est utilisée pour mesurer avec précision l'heure équivalente de la trace GPS, et par conséquent la position.

Avantages: vous n'avez pas besoin de presser le moindre bouton en vous déplaçant.

Inconvénients: à moins d'être extrêmement méthodique, ça peut vous prendre du temps de trouver toutes les descriptions audio, ou de vérifier qu'elles ont toutes été lues; cette méthode s'appuie sur la précision de l'horloge de votre enregistreur vocal; vous vous déplacez lorsque vous lancez un signal vocal.

3. Extraits audio avec des points de repère

Avec cette méthode, vous créez des points de repère pour identifier les points d'intérêt. Cependant, vous enregistrez un fichier audio séparé à chaque fois et le nom de chaque fichier est ajouté comme un élément <link> (lien) dans le point de repère correspondant du fichier GPX, et ce avant d'être chargé dans JOSM. Quand JOSM génère le marqueur audio pour chaque point de repère, il sait quel extrait audio doit être lu quand le marqueur est sélectionné.

Avantages: c'est de loin la méthode la plus simple pour travailler avec JOSM; aucune synchronisation, ni aucun calibrage n'est nécessaire; c'est idéal si vous avez un GPS facile d'utilisation qui a la fonctionnalité de prise de note vocale ou si vous pouvez automatiser l'association entre les fichiers sonores et les points de repère de votre fichier GPX.

Inconvénients: à moins que votre GPS ne prenne une note vocale automatiquement à chaque point de repère, l'enregistreur devra être démarré et arrêté à chaque fois, en plus de marquer le point de repère lui-même; de plus un bout de code est nécessaire pour associer les fichiers audio au fichier GPX, sauf si vous disposez d'un GPS qui le fait pour vous.

Bogue connu: si le point de repère contient l'élément <time>, comme l'heure d'enregistrement, JOSM affichera un message d'erreur "Ceci se passe après la fin de l'enregistrement" ("This is after the end of recording") en cliquant sur le marqueur audio. Par conséquent, supprimez l'élément <time> ou utilisez <cmt> ou <desc> à la place.


Retour au Menu d'aide

Last modified 7 years ago Last modified on 2011-01-01T16:00:21+01:00